Black Friday…and now Cyber Monday !

black-friday-2015-4

Petit à petit la vague a déferlé…idem dans mon esprit. Tout d’abord, ce fut juste quelques informations entendues à droite à gauche, le terme pointé du doigt (et je remercie ceux qui l’ont fait via les réseaux). Puis ce fut “l’invasion”. Samedi j’étais partie pour un week-end pendant lequel j’allais avoir tranquillement une pensée pour mes proches disparus, quand la radio se mit à répéter inlassablement les mêmes mots…”Black Friday, black Friday…Black Friday par ci…par là…”On aurait cru qu’il s’agissait d’une secte. J’étais comme conditionnée, ou tout du moins c’est ce que la publicité tentait de faire. Je résistais et je crois que je lui aurais bien fait un sort à cette radio. Oui je suis comme tout le monde, j’aime pouvoir faire des affaires, surtout à quelques jours de Noël. Mais n’a t’on pas le droit de choisir son jour d’achat, d’avoir l’esprit et le porte-monnaie libre ?Mince alors…Surtout si c’est pour courir dans les magasins et se faire piétiner, ou bien tenter de voler les TV’s des autres (!)…

Black-friday-Wembl_3121002k-large_trans-qVzuuqpFlyLIwiB6NTmJwfSVWeZ_vEN7c6bHu2jJnT8

Et puis se souvient-on des vrais origines du Black Friday ? Oui comme le souligne Economie Magazine ce terme existait dans les années 1960 pour désigner le vendredi qui suivait Thanksgiving, le jour pendant lequel les Américains couraient faire leurs achats  dans les magasins (et continuent à le faire aujourd’hui). En quelque sorte un jour bénéfique pour les commerçants pendant lequel ils sortent du rouge et qui fait référence aussi au fait que lorsqu’ils faisaient leurs comptes à la main ils utilisaient de l’encre rouge lors des périodes de déficits et du noir pour le contraire.

https://www.economie-magazine.com/dossier-25-black-friday.html

Mais on ne doit pas oublier surtout que le Black Friday vient d’encore plus loin. C’était le jour où les esclaves noirs étaient bradés sur la place publique par leurs maîtres américains blancs avant leur départ pour l’Afrique pour en attraper de nouveaux.

 

Tout de suite tout ça donne moins envie d’apprécier le Black Friday n’est-ce pas ? Doit-on vraiment dire tout le temps oui au consumérisme omniprésent ? D’autant plus que revient sur le devant de la scène la thématique de l’esclavage avec ce qui se passe en Lybie.

Puis voici que tout ça n’est pas fini car voilà que commence la Cyber Week avec le Cyber Monday. Encore un terme de marketing venu tout droit des Etats-Unis. STOOOP !!!Allez d’ailleurs je publie ce post et j’en termine avec l’ordinateur pour ce soir !

 

Advertisements

Cartables pleins versus tablettes

 

Rentrée en sixième pour ma fille. Et redécouverte des sacs qui pèsent un âne mort, même si l’évolution depuis les années 80 ce sont les casiers dans lesquels les élèves peuvent poser le matin leurs affaires de l’après-midi et vice-versa. Mais ça ne change rien à la lourdeur du sac le matin et le soir et au fait qu’en France nous sommes encore en retard par rapport à d’autres pays concernant les cours et le nombre de cahiers et classeurs dans les sacs.

L’évolution des tablettes depuis 2016

J’ai trouvé cet article qui date d’il y a deux ans déjà : https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/college-des-tablettes-dans-le-cartable-pour-un-quart-des-5eme-a-la-rentree_36430

On peut y voir que le plan numérique d’un milliard d’euros annoncé par François Hollande prévoyait de doter ” 40% des classes de cinquième en équipements individuels mobiles cofinancés par les départements, pour atteindre 100% en trois ans.” Finalement 25 % seulement des classes ont pu en bénéficier. Si on regarde un peu plus le net on voit qu’on parle aussi des tablettes en 2018 dans divers départements (https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/tablettes-numeriques-au-college-coup-d-envoi-du-grand-deploiement) mais on est finalement en retard, encore et toujours, par rapport à d’autres pays.

Aux USA les tablettes sont déjà ringardes

Nous sommes donc loin derrière les USA et d’autres pays en ce qui concerne l’ère du numérique à l’école. En effet, aux USA les tablettes ont déjà été remplacées par des “Chromebook”, “un système très léger, moins cher et plus commode pour créer des documents parce qu’il est doté d’un clavier, alors que les tablettes sont un outil de consultation” (http://www.leparisien.fr/informations/les-tablettes-deja-ringardes-dans-les-ecoles-americaines-18-11-2014-4299945.php). En Suède les maternelles sont déjà gagnées par le numérique (http://www.leparisien.fr/high-tech/suede-les-maternelles-gagnees-par-le-numerique-06-03-2014-3648855.php). Alors à quand une révolution plus rapide en France ?

Les plus beaux looks repérés sur le tapis rouge des Emmy Awards 2018 — aufeminin.com

Les plus beaux looks repérés sur le tapis rouge des Emmy Awards 2018

via Les plus beaux looks repérés sur le tapis rouge des Emmy Awards 2018 — aufeminin.com

Allez pour une reprise, je me lâche un peu tout d’abord sur le look des stars. C’est vrai que c’est tellement plus intéressant que les films eux-mêmes ah ah ! Alors je partage cet article d’Au Féminin. Bonne lecture !

Mamma Mia !

Envie d’exotisme, de chanter en toute discrétion les chansons entraînantes d’Abba tout en voyageant dans les îles grecques : rendez-vous avec Mamma Mia 2 ! Eh oui on en redemande ! Enfin je fais partie de ceux qui en redemandaient. J’ai lu quelques critiques comme quoi c’était assez mièvre, digne d’un film d’été. Je n’ai pas trouvé ça mièvre, les acteurs s’en sortant bien (à part Pierce Brosnan pour le chant, qui se débrouillait mieux dans le premier volet, et Andy Garcia qui nous fait du Shakespeare dans son rôle et est meilleur en chant en tout cas dans ce film) et arrivant même à nous faire venir un peu d’émotion au final. Manquait un peu de Meryl Streep, pas totalement absente.

Concernant les lieux de tournage : Grèce pour Mamma Mia avec des îles de rêve (http://www.parisfaitsoncinema.com/les-adresses/ailleurs/iles-skiathos-skopelos-mama-mia.html) et Croatie pour le 2 (https://www.parismatch.com/People/Que-le-tournage-de-Mamma-Mia-2-commence-1362518) avec des décors tout autant paradisiaques. On a envie dès le début de plonger avec eux, littéralement pour goûter à cette eau limpide et chanter avec la joyeuse troupe. L’île de Vis en Croatie a notamment servi de décor, tout comme la Tavern Jastozera (un peu de publicité ne nuit pas !).

Sur l’île de Skopelos l’église du mariage et de …(pour ne pas spoiler) de fin existe vraiment. Il s’agit de l’église de Agios Ioannis, avec une montée vertigineuse vers le sommet.

Mamma Mia 1

Et pour finir n’oublions pas que le film a aussi vu une scène se tourner à Bordeaux !

https://www.sudouest.fr/2018/05/11/-5046461-4583.php

J’ai passé une super soirée en mode Abba avec mon super ami mister C., et je vous recommande d’y aller ! Here we go again !

Copyright photo Tavern : WheninCroatia.com

Canicul’action

Ce soir envie de mélanger deux sujets importants de ces jours-ci…Tout d’abord la canicule…ou la fin on pourrait dire et heureusement on respire un peu…Alors voici quelques images humoristiques trouvées sur le web…ob_2d6e5e_11650877-10207127033917218-1066237363

Et sinon il paraît que c’est la journée internationale de l’éducation (https://www.journee-mondiale.com/index.php)…Selon Nelson Mandela l’éducation est l’arme la plus puissante que nous pouvons utiliser pour changer le monde…Et c’est vrai je pense : le respect de l’autre, l’ouverture aux autres, le respect aussi de l”environnement avec cette indifférence qui me sidère et m’exaspere etc.etc. Alors pensons-y et faisons bouger les choses !

 Films by Women : une réussite en juillet

i

July has been a wasteland of a month for films by women. Not that there aren’t films by women out there in theaters for you to watch, or at home, and it’s not that those movies are bad or anything; it’s just that compared to other months, finding those movies has proven a Herculean task, and that’s […]

via « Films by Women: Five Movies to Watch in July » — A Constant Visual Feast

Parce qu’on a jamais autant parlé de l’égalité hommes femmes en ce moment, parce que ces films sont selon les critiques une “unforgettable” experience, il faut y aller ! Un peu de frais au ciné what else ?

Retour à la Source — Retour à la Source

Tent & Breakfast Nouveau concept d’hébergement chez l’habitant, notre « gamping » (garden camping) « Retour à la Source » offre la possibilité aux gampeurs de poser leur tente dans notre propriété privée (pour une nuit ou plus), au plus proche de la nature, en toute sécurité. Dans un site préservé, venez vous ressourcer et profiter d’une escapade sereine […]

Coucou ! Un petit article partagé et un retour à la source bénéfique cet été si vous êtes dans le coin. Pour ma part c’est encore à tester, peut être en août. En attendant c’est dès que je peux décompression à la campagne, avec un clin d’oeil particulier !20180725_213414

 

 

via Retour à la Source — Retour à la Source

Ils sont les champions !

Foot

“On est les champions…on est”…non ils sont ! Même s’ils représentent tout le pays, et si bien d’ailleurs. C’est ce qu’Obama a relevé aujourd’hui dans un discours à Johannesburg. Non ce ne sont pas “des Gaulois” que nous avons vu gagner, mais une équipe métissée, et c’est l’un des points positifs de cette victoire :

https://www.sudouest.fr/2018/07/17/video-barack-obama-rend-hommage-a-l-equipe-de-france-5240455-4803.php

Avec leur joie, leur cohésion, ce ne sont pas seulement les buts et la gagne qui ont fait du bien à voir mais un esprit d’équipe qui nous a donné aussi envie, en tout cas à une grande majorité d’entre nous, en comprenant les réticences des autres, de célébrer :

https://www.huffingtonpost.fr/2018/07/15/les-videos-de-pogba-mbappe-et-rami-apres-le-match-nous-font-entrer-dans-les-coulisses-de-la-victoire_a_23482495/

Car une union commune dans la joie, et non dans la tristesse, cela fait du bien. En regardant le documentaire hier sur les coulisses des préparations des Bleus, cette simplicité, cette bonne humeur, cette cohésion, sans aucun ego, faisait du bien à voir. Plus que le manque de communion avec le reste du public des casseurs qui cassent pour…on ne sait pas pourquoi finalement…et laissent un b…monstre derrière eux…plus que ceux qui en bon français ne sont jamais tout à fait contents (oui ils ne sont pas venus au Crillon assez tôt et ensemble, et alors…etc…etc…oui on oublie peut être d’autres choses en attendant et alors…). Je ne suis jamais les matchs de foot en temps normal mais l’engouement emporte tout…

Pour une fois profitons juste de se réjouir…car ils sont les champions…et nous avons pu revivre 20 ans après un vrai moment de joie.