Films, films

En parcourant  WordPress, je suis tombée sur un article parlant du Festival du film de Boston qui va bientôt voir sa nouvelle édition arriver. Voici d’ailleurs le lien vers l’organisation du festival : http://iffboston.org/. Intéressant, et des idées de films à aller voir.

Every year for the last five years, springtime has provoked a transformation of sorts in me, or maybe more accurately provoked my unabashed and kinda obnoxious excitement. If you’ve been keeping up, you can probably guess why: Spring in Boston means Independent Film Festival Boston, which means that for a week or so, Andy gets […]

via It’s (Almost) Independent Film Festival Boston Time, Y’all — A Constant Visual Feast

Advertisements

Drive by shooting (suite encore)

Il y a quelque temps j’avais écrit un article sur David Bradford, chauffeur de taxi photographe dont les clichés étonnants vont être en valeur prochainement en…France. C’est David lui-même qui m’a annoncé via ce blog que quelques-unes des ces œuvres allaient être mises en avant lors de l’exposition Autophoto à la Fondation Cartier de Paris, lancée dès le 20 avril (pour la réouverture de la Fondation) :

https://www.fondationcartier.com/#/en/art-contemporain/26/exhibitions/1565/upcoming/2779/autophoto/

Un tremplin non négligeable pour le photographe, qui dispose de plus de 2000 images prises de son véhicule, mais aussi d’autres types de photos. Bravo !

Pour relire mon précédent article, en anglais :

Source : Drive by shooting (suite)

Crédits : David Bradford

Colony…une série d’actualité

Oui me revoilà après plusieurs mois…mais mieux vaut tard que jamais non ? Je reviens pour vous parler de l’un de mes sujets favoris…les séries. Celle que j’ai sélectionné passe actuellement et est aussi d’actualité. La colonie, un pouvoir autoritaire, avec ceux qui suivent et ceux qui décident de résister, une ville divisée, un mur qui sépare…ça ne vous rappelle rien ? Mais si bien sûr, une époque pas si loin que ça, une guerre mondiale, un dictateur (et d’ailleurs l’acteur qui campe ce personnage est plutôt bon, entouré de drapeaux très évocateurs et pouvant perdre pied facilement au moment de prendre une décision) et l’époque actuelle avec une présidentielle qui peut nous faire penser à ces sujets aussi. Changer, ne pas changer, suivre comme des moutons ou réfléchir, oublier le passé et le mal fait pour certains, la peur…Bref je vous laisse lire cet article et bien sûr suivre la série sur TF1 : https://www.letemps.ch/culture/2017/03/07/montree-tf1-serie-colony-illustre-hantise-loccupation.


13/11/15-13/11/16

ville-de-nuit-de-bougie-1359291477_58

L’an dernier c’était le choc. Tout le monde se souvient de ce qu’il faisait ce soir-là. Pour ma part j’ai appris la nouvelle alors que j’avais fini de jouer la dernière représentation de notre pièce Puzzle avec mes copains de la troupe Epithé’âtre. Nous nous étions allés au bout de notre représentation, contrairement à ce concert qui avait été suspendu par les balles, contrairement à ces gens qui n’avaient pas pu terminer leur repas ou boisson tranquillement dans l’un des restaurants et cafés touchés par la barbarie. Nous avons cru à une blague quand ceux qui avaient vu l’information sur leur portable nous ont tenus au courant. Mais ça n’en était pas une.

Aujourd’hui j’ai encore eu les larmes aux yeux en regardant les informations, en voyant les images du concert de Sting au Bataclan rouvert. Tout ça est tellement cruel, injuste, inqualifiable finalement…Ce soir j’ai allumé une bougie pour ne pas oublier tous ces gens partis pour rien et trop tôt. Et j’essaie de positiver pour montrer à ces barbares qu’ils n’ont pas gagné et ne gagneront jamais.

 

107544126

Une actualité à lire aussi sur ce blog.

 

Sad week

Cette semaine je n’étais pas “in the mood”, et ce pour plusieurs raisons…

L’une de ces raisons, comme pour beaucoup de gens, c’était le fait d’être tombée sur le c…en apprenant la nouvelle.Quoi, les US élisaient Donald à la présidence ? Le canard ?

(toute ressemblance…)

Ah non, excusez de l’erreur, j’aurais dû dire le dindon de la farce, une farce si énorme que finalement ça n’en est pas une. Non je n’ai pas fait un mauvais rêve, je suis bien éveillée comme tout le monde. Trump a bien été élu. Je n’ai pas l’habitude de parler de politique sur ce blog, mais là j’oublie ce qui est la normale car j’ai vraiment envie de réagir. Enough of this world which is going so wrong…Comment les américains (et leur système électoral d’ailleurs) ont-ils pu décider de passer d’Obama à Trump ? Un si grand écart entre la Classe avec un grand C et tout ce qui donne envie de se révolter quand on entend les paroles haineuses qui sortent de la bouche du second… Je ne suis pas analyste politique donc je ne me lancerai pas dans de grands débats, je dirai juste (et excusez-moi d’avance pour ça ) : FUCK !

Pour couronner la tristesse de cette semaine, ne voilà-pas que j’apprends la mort du grand Léonard Cohen. Good bye Sir, vous saviez toucher un large public avec vos chansons sensibles et cette voix si spéciale. Je vous laisse jeter un œil à l’article ci-dessous qui en parle.

Tom Hawking on the death of Leonard Cohen: “It is one of life’s great ironies that wisdom comes only with experience, and it reaches its apogee just as we are deprived of the chance to use it. But Leonard Cohen, at least, has set his learnings down in words, and song.”

via Leonard Cohen Has Left Us — Discover

 

Et dans deux jours on ne sera pas plus gais…Un an déjà que tous ces jeunes, ces innocents, sont partis, tombés sous les balles de quelques fous. Le Bataclan va bientôt rouvrir au public, le 16 novembre exactement, trois jours après cette date “anniversaire” funeste. Pour que la musique continue à vivre envers et contre tout, pour que nous continuions à vivre.

Et demain est un autre jour…

“In the Cox”, ou le monde parallèle des boîtes de nuit

12be9d184bfc23097b7fcfef5127e020

Vous faites sûrement partie de ceux qui ont pénétré au moins une fois dans leur vie dans une boîte de nuit. Pour passer un bon moment entre amis, vous éclater sur le dance floor. Jeune ou moins jeune, on est tous passés par cette «case» là.

Je suis allée le mois dernier dans une boîte de nuit. Je ne vous parle évidemment pas de boîtes de nuit célèbres à Paris, encore moins à l’étranger. Savez-vous d’ailleurs que la meilleure boîte de nuit au monde se trouve au Brésil ? Green Valley est reconnue comme le meilleur club mondial par sa clientèle et le milieu professionnel qui la fréquente. Car pour estimer la «valeur» d’une boîte de nuit, on ne regarde pas seulement la taille de l’établissement, mais aussi les habitués qui vont s’y trémousser. À la Green Valley, qui peut accueillir 8000 personnes, vous avez bien entendu plusieurs pistes de danse, mais aussi des bars, une zone VIP avec des cabines privées et ses services exclusifs comprenant un agent de sécurité, une salle de dressing, une piscine, un lac artificiel. De quoi vous faire tourner la tête et celle aussi des Dj’s qui s’y pressent nombreux !

5d465_1650908

Je préfère vous parler de la Cox, une boîte de nuit locale, située entre deux routes passantes, non loin de chez moi, en pleine campagne. Invitée par une amie qui souhaitait y faire passer à sa fille sa soirée d’anniversaire pour une première, m’y voilà partie avec également un couple d’amis. Un peu plus d’un an et demi que je n’étais pas retournée danser et l’on peut dire que je n’ai pas été déçue du voyage ! La Cox c’est un monde à part, avec ses habitués : la fille qui vient tous les week-ends danser autour de la barre verticale de pole dance, celui qui se trémousse autour d’elle un peu échauffé et la fait tomber par terre, ceux qui n’osent pas bouger et vous regardent avec un air bizarre…J’ai été très surprise par toute cette « faune ». Mais à vrai dire, si on regarde bien, il y a sûrement des « personnages » typés de la même manière dans toutes les boîtes. Sauf que lorsqu’elles sont un peu plus grandes ils se « diluent » dans la foule et on les remarque moins. Les points positifs à La Cox : de la place pour danser sur la piste, des musiques variées et une bonne ambiance (!).

(photo Guide de Nuit.com) 1n2139

Le bon gros “game”

Le_BGG_Le_Bon_Gros_Geant

Me voilà de retour…Après un petit mois d’absence, qui était nécessaire pour un peu de repos, je me suis dit qu’il fallait quand même revenir faire un coucou sur ce blog (je vais même m’astreindre de nouveau à un article par jour si je peux !). Je vais utiliser le bon film de Spielberg que j’ai vu au début de l’été avec ma fille pour parler de quelques faits de société relatés par “la boîte à fadaises” comme dirait le BGG ou ce que l’on entend à droite ou à gauche.

Alors comme ça il parait qu’il y a un super Bon Gros Jeu qui séduit les enfants en ce moment ? Avec des créatures bizarres que vous devez attraper en vous baladant un peu partout (il paraît qu’il y en a même qui ont essayé dans le jardin d’un commissariat !). Je ne peux pas nier que même ma fille a essayé mais a priori elle n’est pas accro (ouf!) alors que d’autres tellement pris par le jeu ont oublié que même si ça fait sortir de chez soi ça reste un jeu virtuel, même dangereux si on le pratique tout en conduisant. Bon ça passera de mode de toute manière…La mode, les différences, le Bon Gros Débat (oui je sais je n’ai pas trouvé de mot avec G pour ça !) ridicule sur le burkini actuellement, qui fait de nous la risée notamment des anglais qui eux ont accepté le hijab chez les policières de Scotland Yard (http://www.telegraph.co.uk/news/2016/08/24/hijab-approved-as-uniform-option-by-scotland-police/ ). C’est vrai qu’il n’y a pas d’autres sujet plus graves à traiter et qu’il n’y a surtout pas quelques personnes qui se frottent déjà les mains sans rien dire en écoutant ces débats stériles.

Je ne suis pas la seule à essayer de faire une analogie entre ces deux faits d’actualité. Voici quelques mots d’Olivier Ertzscheid : “Pendant que j’écris cet article, quelque part dans le monde une femme est probablement en train de chasser le Pokémon en burkini sur une plage. Elle aussi, comme ses contempteurs, éprouve le besoin d’être laissée tranquille, elle non plus, ne comprend ni ne mesure la nuisance que l’on lui reproche, elle aussi vit une foule de situations comme autant de nuisances lui étant directement adressées. ”

L’article en entier c’est par ici http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/19/quel-est-point-commun-entre-pokemon-go-burkini-264952

Un autre article intéressant à lire :

Du blues au bleu

e893baf043daa16f663dec6a841ee136Résumé du week-end : comment passer du bleu de l’équipe de France de foot, qui a démarré, lit-on un peu partout, de manière positive cet Euro (pourvu que ça dure!) aux célébrations colorées et tout autant dans la joie des 90 ans de la Reine Elizabeth, avant de finir un dimanche soir sur le rouge sang de cette tuerie à Orlando. Penser à ce qui est important dans la vie, aux absurdités qui persistent, pour cause de rejet, de “différences”, de religion, aux innocents qui ont succombé encore une fois. Se dire aussi qu’il n’est pas toujours facile de positiver dans la vie, mais qu’il faut s’y accrocher et ne pas perdre confiance.

Résumé du week-end quelques semaines après : le bleu a encore laissé la place au rouge. Décidémment cette couleur agressive, choquante, persiste. Elle persistera peut être, même sûrement, encore longtemps. Il va être long ce combat contre le terrorisme…Le bleu, le rouge et le jaune sont des couleurs primaires. Comme cette haine inexplicable qui conduit à tuer des innocents, comme cette volonté humaine et bienfaitrice d’aller de l’avant malgré tout, en étant séduit encore par le bleu d’une autre équipe, celle des tennismen ou des basketeurs, comme la couleur jaune qui nous donne envie d’être heureux pour contrecarrer les plans néfastes de quelques uns, trop nombreux. Lumière, chaleur humaine, positivisme.

Clins d’œil du soir, pour un gros coup de “booste”en ce lundi. Vaincre, grandir ensemble. L’actualité est terrible, et nous nous devons d’y réagir. Il y aura peut être d’autres Bataclan, d’autres Orlando, d’autres Bruxelles, d’autres Nice, d’autres, d’autres…Mais le blues laisse place au bleu, au jaune aussi, au vert tant qu’à faire.

Un week-end plein d’émotions

Résumé du week-end : comment passer du bleu de l’équipe de France de foot, qui a démarré, lit-on un peu partout, de manière positive cet Euro (pourvu que ça dure!) aux célébrations colorées et tout autant dans la joie des 90 ans de la Reine Elizabeth, avant de finir un dimanche soir sur le rouge sang de cette tuerie à Orlando. Penser à ce qui est important dans la vie, aux absurdités qui persistent, pour cause de rejet de “différences”, de religion, aux innocents qui ont succombé encore une fois. Penser aussi qu’il n’est pas toujours facile de positiver dans la vie, mais qu’il faut s’y accrocher et ne pas perdre confiance. Clins d’œil du soir , pour un gros coup de “booste” en prévision du lundi…

Beer day !

Amateurs et amatrices de bières saviez-vous qu’hier c’était le Beer day ? Enfin je me pose quand même des questions sur la date. Car je voulais en parler ayant vu un post sur Twitter là-dessus. Mais finalement quand on surfe sur le net, on ne sait plus trop : 21 mai, 7 août, 28 septembre, 5 août…Faut-il autant de dates que ça pour profiter des bières ? Je ne saurais vous dire, n’étant pas du tout a beer addict (plutôt a cider one).  Pour être plus claire, cette fille ci-dessous ça ne pourrait être moi (!).

673554-a-visitor-reaches-for-of-the-one-of-the-first-mugs-of-beer-during-opening-ceremony-for-180th-oktober

En tout cas je confirme qu’on fête bien la bière le 21 mai, notamment à San Francisco où a lieu un Festival International de la Bière. Un évènement caritatif car l’argent récolté durant cette fête, qui est le plus ancien festival de bière de la Côte Ouest, va directement à une crèche. De la bière, une animation musicale (chanteurs, DJ…) pour un festive day !

Pour finir je vous laisse voir ci-dessous ce que révèle sur votre personnalité le style de bière auquel vous êtes accrocs, selon les anglais. Have fun !

 

CB_Pw1wWEAA0Mhr