Deux photos qui me laissent songeuses

affiche-pub

a7978bbc7fc37041993d7cde4be95aecCe soir pas beaucoup le temps et l’inspiration pour écrire, mais ces photos m’inspirent en tout cas…la première me fait penser qu’encore une fois les américains ont plus d’humour que nous. Une promo dans un magasin en exprimant ses idées politiques ? Bonne idée. La deuxième est rassurante. Se rappeler que l’on est comme on est, onf ait ce que l’on fait, dans un certain sens il n’y a pas d’erreurs…à méditer. Merci Jon Bon Jovi.

Illustres illustrateurs : Chimera de Lorenzo Mattotti

de paysage en paysage

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Lorenzo-Mattotti-1988

   Lorenzo Mattotti vit et travaille à Paris. Après des études d’architecture, il s’est consacré à la bande dessinée dont il est aujourd’hui un des plus grands représentants à l’échelle internationale. Publié dans toutes les plus importantes revues graphiques, ses livres sont traduits dans le monde entier. De « Incidents » à « Le signor Spartaco« , en passant par « Feux », et tant d’autres jusqu’à « Le bruit du Givre », le travail de Mattotti a évolué avec cohérence, éclectisme et innovation. Pour les enfants, il a illustré et publié « Pinocchio » de Collodi, « Le pavillon sur les dunes » de Stevenson, et « Eugenio » qui a été récompensé en 1993 par le Grand Prix de Bratislava. Mattotti a aussi travaillé dans le domaine de la mode pour la revue « Vanity », réalisé des campagnes publicitaires et dessiné les couvertures de revues telles que « The New Yorker », « Le Monde », « Suddeutsche Zeitung ». En 1995, le Palazzo delle Esposizioni de Rome…

Voir l’article original 261 mots de plus