Anniversaire confiné

93625967_10222234681727016_1051942704604250112_n

Cette semaine j’ai passé mon anniversaire en mode confiné. Une drôle de journée d’anniversaire…en journée normale j’aurais travaillé, puis j’aurais emmené en début d’après midi, et par ce beau temps, ma fille à son cours de kayak, boulot encore au cowork sûrement avec les blagues de Lolita au cowork, avant d’aller chercher Leïla, retour maison, devoirs, soirée avant le dodo. Mais ça a été tout à fait différent…une journée un peu comme les autres en confinement, pendant laquelle le manque de toutes les choses qu’on fait d’habitude, de tous ces gens qu’on voit d’habitude se fait sentir…mais où l’on vit les choses différemment. Plus de temps car moins de déplacements, moins de stress, plus de connexion à soi du coup, aux autres. Et une journée pendant laquelle j’ai reçu en plein coeur plein de marques d’affection : des sms, des appels, des messages Facebook et autres réseaux. J’ai eu droit à un super gâteau fait par ma voisine, à un cadeau original, une partie de badminton, et un nouvel apéro en visio en soirée avec les copains aussi (j’étais pompette !). J’ai été bien sûr aussi gâtée par ma famille : cadeaux, et livraisons très chouettes, voyage en chanson dans les îles grâce à mon frère, chanson d’anniv aussi groupée par ma cousine and co. Aussi eu la chance d’avoir un Happy birthday de Charlie Winston 😄🤩, de danser toute seule dans mon jardin sur la musique d’Eugène de Rastignac…Tout cela aide, ça permet de positiver, ça chamboule…J’ai pensé néanmoins que j’avais envie de serrer tous ceux que j’aime dans les bras, de pouvoir aussi reboire un mojito concocté par Patrice et son équipe au Rade à Rochefort, de pouvoir revoir des concerts, revoir la mer…bouger sans attestation, une vie normale…enfin sûrement avec des changements, c’est ce qu’il faut se dire ! Ce confinement changera des choses, dans le bon sens espérons. J’essaie en tout cas de positiver, c’est ce que je fais de toute façon souvent, et c’est ce qui aide ! D’ailleurs j’ai eu raison car la dernière bonne nouvelle de ma journée d’anniversaire était une date pour le début de mon nouveau travail !

Et après ?

Bon alors pour revenir à mon cher journal de confinement en ce jour….ben je ne sais plus trop du coup…puisque les tous les jours se ressemblent un peu ! Je veux sortirrr!!

En faisant le tour de mon pâté de maisons l’autre fois avec ma fille qui me suivait (ou me précédait) en vélo, je me suis dit…ce qui est un peu « flippant » c’est, outre le fait de ne pas savoir quand prendra fin ce confinement, être dans le flou de ce qu’il advient de ce qui était commencé « avant ». Comme s’il y avait un avant ou un après. « Le jour d’après »…le nom a déjà été utilisé pour un blockbuster, mais il fait encore mouche actuellement ! Boulot (j’en avais un qui devait commencer, quid de ça),etc.etc.etc.

Oui c’est parfois flippant de ne pas savoir, de devoir se laisser guider par les hautes instances, par la volonté des gens, de retomber en enfance un peu aussi (merci à la personne qui m’a soufflé cette comparaison à laquelle j’avais un peu pensé) avec des règles à suivre, des choses à faire, à ne pas faire…le doute : ne pas trop y penser et cultiver son optimisme, son sourire.

Pensons que de toute manière on sortira grandi de tout ça, en ayant eu plus accès à soi, à ses besoins, pour des changements positifs…je l’espère ! Suivons le chemin…

IMG_20200405_161154