Toujours une Makrout Girl

Comme nous sommes confinés, et que nous recherchons plus d’occupations, je repartage les infos sur mon roman Makrout Girl. Un peu de pub pour se faire du bien !

Si vous voulez vous évader (les héroïnes sont entre l’Irlande et l’Algérie), penser à l’été qui arrive, quand, espèrons-le, nous serons tous délivrés, voici le lien vers The Book Edition qui diffuse mon roman :

https://www.thebookedition.com/fr/makrout-girl-p-358355.html !

Résumé
« Je suis un peu une « fille de makrouts ». C’est ainsi que l’on pourrait définir Angèle. Un courrier à l’enveloppe violette reçu chez elle lui annonçant un héritage et cette jeune française de 30 ans en pleine recherche personnelle part dans une quête étrange lancée par un notaire. Ce dernier lui annonce qu’un certain Monsieur M lui a légué sa fortune, ainsi qu’à deux autres personnes, et qu’elle doit se rendre en Irlande dans une maison qu’elle ne connaît pas. Là-bas, Angèle va rencontrer Maeve, une jeune Irlandaise venue pour les mêmes raisons. Elles vont apprendre à se connaître, croiser le notaire qui s’amuse au jeu du chat et la souris avec elles. Cette quête étrange n’est-elle pas aussi une quête de soi ?

 

Je tourne en rond suite…jour 9 !

9 jours c’est long…il faut trouver des occupations pendant ce confinement pour que définitivement « Le jour sans fin » ne devienne pas trop réalité. Aujourd’hui, après avoir passé d’ailleurs plus de temps à aider ma fille aujourd’hui dans ses devoirs, à essayer d’utiliser une tablette de m…car j’ai refilé mon ordinateur à l’ado de la maison, j’ai l’impression que le temps a filé vite et que je ne l’ai pas vu passé finalement. Il y a eu aussi le repas « partagé » entre deux haies avec la voisine, ce qui contribue à créer du lien tout en respectant les consignes, la marche que je vais aller faire, toujours dans les distances règlementaires, d’ici un petit quart d’heure. J’ai eu le temps aussi de rire, un peu, en voyant ce qu’aux US les gens peuvent faire pour continuer des activités tout en restant dans les règles. Drive-in pour du cinéma en plein air dans sa voiture ( un bon moyen de faire revivre une habitude bien ancienne !) et même drive confessions pour un prêtre pour un archidiocèse de Washington…on aura tout vu !

ttps://fr.aleteia.org/2020/03/17/face-au-coronavirus-un-pretre-propose-des-drive-confessions/        o101_le-mauvais-jeu_1584898056

Je tourne en rond…

Tourner en rond, c’est un peu ce que l’on vit depuis le début du confinement…Jour 6…Je vais essayer d’ailleurs de publier un peu tous les jours un petit journal de confinement, toujours bien sûr en gardant le côté loufoque si possible de ce blog, et aussi parce que l’humour est ce dont on a besoin en ce moment !

Le corona nous fait tourner en rond !

Comme le dit la chanson phare Turn Around (clin d’oeil à Kareen Antonn en passant !) on pourrait vite avoir l’impression de tourner en rond tellement les journées se ressemblent. Un peu comme dans Un jour sans fin non ? Comment cela se passe pour vous ? Pour ma part, je suis plus fatiguée qu’en temps normal. Peut-être à cause du changement de rythme, se lever une heure plus tard, moins bouger, mais aussi gérer l’aide aux devoirs de mon ado de 12 ans quand besoin, le déjeuner, les tâches ménagères habituelles, et avoir moins de temps pour moi d’ailleurs parfois… Alors, comme j’ai la chance (et j’adresse une pensée sincère à ceux pour qui ce n’est pas le cas) d’avoir un jardin, j’essaie de sortir et de profiter du soleil actuel au moins à un moment dans la journée.

Les activités extérieures possibles en confinement

J’ai d’ailleurs plus marché que d’habitude. En respectant les consignes bien sûr, et d’abord autour du lac à moins de 500m de chez moi. Mais il est fermé maintenant alors on change d’optique. Hier j’ai tourné en rond dans mon jardin lol ! Défi loufoque peut-être qui m’a fait du bien ! 60 tours de jardin donc à peu près 3 kms 500 de marche. Besoin de continuer à faire du sport ! J’ai également fait un foot avec ma fille, peint deux paires de volets, joué toujours avec ma fille au soleil aux Mystères de Pékin (!). Aujourd’hui j’ai fait plusieurs fois le tour de mon pâté de maisons, histoire de me dépenser encore un peu. Vraiment mon quota sportif a explosé !

Autre activité extérieure possible et bien entendu nécessaire : les courses. Je n’ai fait qu’une fois des grosses courses depuis mardi et c’était hier. Choisi le drive pour éviter de faire comme tous ceux qui s’agglutinent dans les supermarchés et continuer dans une logique de rencontrer peu de monde. J’ai cru me retrouver dans un épisode de Walking Dead, enfin pour être plus précise j’imaginais être dans un épisode de cette série car je ne l’ai qu’entre aperçu. Croisé trois voitures en début de soirée sur la nationale, des magasins, boulangeries normalement encore ouverts à cette heure-là fermés. Impressionnant ! J’ai aussi fait fonctionné les petits commerçants et continuerait à le faire car d’une part c’est plus sécurisant et d’autre part ça les fait vivre en ces temps difficiles. Et si nous finissions en parlant régime alimentaire pendant le confinement d’ailleurs ?

Ne pas céder à la tentation !

J’avoue que depuis le confinement j’ai dévoré plus de chocolat à 70% que d’habitude, j’ai fait un fondant au chocolat, bu deux apéros…mais je vais tenter de ne pas trop me ruer sur la nourriture sous prétexte du stress ambiant. Restons raisonnables ! Car sinon je n’imagine pas les kilos et mon apparence à la sortie de quelques semaines enfermée !

Pour finir j’ai déjà comme tout le monde l’impression de tourner en rond mais je tiens bon ! Et heureusement il y a les réseaux, la famille, les amis par internet, téléphone, la télé. Je pense qu’en d’autres temps d’autres que nous ont connu un isolement autrement plus dur.  Il en va de notre santé à tous, de la santé du pays, de l’aide apportée en restant à l’intérieur aux soignants qui se démènent ! Et ensemble nous vaincrons ce virus ! N’hésitez pas à me donner vos impressions et à partager aussi votre quotidien #jeresteàlamaison  #ensembleplusforts

Journée internationale des droits des femmes

Sara_Forestier_2011_2

Dimanche c’était la journée internationale des droits des femmes. En voyant le post d’une amie sur Facebook concernant l’actrice Sara Forestier, j’ai souhaité, en clin d’oeil à cette journée passer, partager un lien vers un article sur cette actrice rebelle, qui met en avant les femmes de manière différente, sans artifice, mais aussi une société différente car, n’ayant plus de téléphone portable depuis trois ans, elle montre que l’on peut fonctionner différemment dans notre monde moderne.

https://www.letemps.ch/culture/sara-forestier-actrice-electron-libre

Idées déco du week-end !

Hello, j’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui on se retrouve pour parler du salon Art & Décoration qui se tient du 5 au 9 mars à Paris et auquel j’ai eu la chance de me rendre. Et oui, celui-ci n’a pas été annulé suite aux restrictions vis-à-vis du coronavirus et tant mieux, car c’était […]

via Retour sur le salon Art & Décoration à Paris ! — Mathias Bon Studio

Bonsoir,

En ce samedi soir, voici en partage cet article de blog concernant le salon Art et Décoration que j’ai trouvé intéressant, tant dans la narration que dans les quelques visuels qui le composent. Alors bonne lecture !

 

Découvertes du jour !

Vous en rêviez ? Wed and Walk l’a fait ! Cette entreprise néerlandaise située à Amsterdam propose aux meilleures amies de se marier le temps d’une journée. Le concept, baptisé « Just married for a day », cartonne et elles sont de plus en plus nombreuses à avoir osé sauter le pas. Au programme ? Une vraie…

via Il est maintenant possible de se marier avec sa meilleure amie pour une journée — Edito content aufeminin

Vous rêvez de concrétiser l’amitié avec votre meilleure amie ? Au Féminin nous montrent que les copines peuvent aller jusqu’à se marier pour une journée. Il suffit de se rendre aux Pays-Bas pour ça ! On en apprend tous les jours !!! Pensée d’ailleurs pour ma BFF comme disent les jeunes !

Et autre découverte, toujours à Amsterdam : vous pouvez « épouser » un habitant le temps d’une journée. Comme pour le mariage avec sa meilleure amie, c’est complètement informel, même si vous suivez une petite cérémonie d’une demi-heure. Le but est que vous puissiez vous plonger dans la vie d’un local avant de repartir vers vos pénates :

https://www.businessinsider.com/amsterdam-tourists-marry-local-for-day-honeymoon-combat-overtourism-consequences-2019-6?IR=T

Et sur ce…bon week-end !

Makrout Girl c’est moi !

70510492_10220015613171689_6686061514798923776_n

Makrout Girl c’est l’histoire d’une héroïne qui, prise dans une recherche d’un héritage qu’on lui promet, se met à se poser aussi des questions sur elle-même. N’est-elle pas elle-même divisée, dans une sorte de quête, celle de son bonheur, de ce qu’elle souhaite faire dans la vie ? Prise dans un entre-deux, elle ne cherche qu’à se trouver ! Si vous cherchez bien d’ailleurs, Makrout Girl c’est un peu moi, un deux en un, deux personnages en un plus précisément, mais je ne vous en dis pas plus !

Les makrouts, ce sont des petits gâteaux délicieux, tellement bons que dans ma famille si on en déguste à la fin d’un repas, l’assiette repart vide à la cuisine ! C’est le côté pieds-noirs et enfants de pieds-noire qui parle !  J’ai choisi le titre de mon roman pour le côté aussi divisé en deux des makrouts avec la fine couche de dattes au milieu. Il y avait aussi le nom qui sonnait bien, avec la consonnance finale, comme une route, celles que prennent les personnages, que je prends aussi en l’occurence ou cherche à prendre.

Ecrire est quelque chose d’important dans ma famille. Un arrière, arrière, arrière…bref un aïeul Henri de Sarrauton a retranscrit Le Génie de l’Aidour, un conte algérien, dont je conserve précieusement une copie. Mon grand-père avait pris des notes sur ses campagnes militaires, que ma tante a compilées pour la famille. J’en avais déjà parlé sur ce blog, mais cette évidence est tellement présente que j’ai parfois besoin de vous en retoucher quelques mots. L’héritage, le lien…une makrout girl je vous dis !

Et pour vous donner l’envie d’un peu mieux me connaitre du coup, puisque Makrout Girl c’est un peu, beaucoup moi, pour vous évader, penser à vos prochaines vacances, mon roman disponible chez The Book Edition n’attend plus que vous ! Suivez le lien :

https://www.thebookedition.com/fr/makrout-girl-p-358355.html

19795553899

Cette immense maison container à l’intérieur design a été construite en deux mois seulement ! — PLANETE DECO a homes world

Située à l’est des USA, cette maison container conçue par MB Architecture est le résultat d’un assemblage de huit containers d’expédition, quatre pour la partie principale, deux haut dessus, et deux sur les côtés. D’une surface d’environ 165m², elle a été installée en seulement deux jours sur son terrain, et terminée dans les moindres détails…

via Cette immense maison container à l’intérieur design a été construite en deux mois seulement ! — PLANETE DECO a homes world

Selfie

4740745

Un selfie ? C’est ce qu’on fait souvent, parfois quotidiennement. J’avoue même que j’en fais aussi parfois, lors d’une activité particulière par exemple (une marche, un endroit atypique, une fête avec des amis etc.). L’usage du portable, ses abus en tout genre, c’est ce dont parle le film « Selfie ». Vous avez le coeur bien accroché ? En sortant de ce film vous vous rendrez vraiment compte du niveau auquel la société actuelle est arrivée.

Je suis sortie de ce film toute chamboulée, encore plus que si j’avais vu un documentaire sur notre monde moderne. N’ayant pas lu de critiques, ni même du présentation du film, juste une bande annonce (et encore en y prêtant moyennement attention), j’ai cru que j’allais rire d’un large rire à gorge déployée qui fait du bien. J’avais tout faux ! Au bout de quelques minutes je me suis sentie mal à l’aise en voyant les situations des familles happées par le portable, oubliant d’agir normalement face notamment à une situation très dure à vivre. Mais c’est un malaise qu’il fallait que je vive pour en ressortir en quelque sorte grandie, encore plus nourrie de réflexions sur notre monde. La preuve : avec mon meilleur ami nous avons échangé pendant un bon moment sur nos impressions tellement nous étions marqués. Jusqu’où irons nous pour connaître un peu de notoriété, sortir de sa solitude ? Le monde virtuel nous a t-il déjà trop happé ?

L’affiche du film parle d’elle-même. Alors courrez voir ce film, si ce n’est déjà fait ! Et n’hésitez pas à partager avec moi vos impressions.