Le bon gros “game”

Le_BGG_Le_Bon_Gros_Geant

Me voilà de retour…Après un petit mois d’absence, qui était nécessaire pour un peu de repos, je me suis dit qu’il fallait quand même revenir faire un coucou sur ce blog (je vais même m’astreindre de nouveau à un article par jour si je peux !). Je vais utiliser le bon film de Spielberg que j’ai vu au début de l’été avec ma fille pour parler de quelques faits de société relatés par “la boîte à fadaises” comme dirait le BGG ou ce que l’on entend à droite ou à gauche.

Alors comme ça il parait qu’il y a un super Bon Gros Jeu qui séduit les enfants en ce moment ? Avec des créatures bizarres que vous devez attraper en vous baladant un peu partout (il paraît qu’il y en a même qui ont essayé dans le jardin d’un commissariat !). Je ne peux pas nier que même ma fille a essayé mais a priori elle n’est pas accro (ouf!) alors que d’autres tellement pris par le jeu ont oublié que même si ça fait sortir de chez soi ça reste un jeu virtuel, même dangereux si on le pratique tout en conduisant. Bon ça passera de mode de toute manière…La mode, les différences, le Bon Gros Débat (oui je sais je n’ai pas trouvé de mot avec G pour ça !) ridicule sur le burkini actuellement, qui fait de nous la risée notamment des anglais qui eux ont accepté le hijab chez les policières de Scotland Yard (http://www.telegraph.co.uk/news/2016/08/24/hijab-approved-as-uniform-option-by-scotland-police/ ). C’est vrai qu’il n’y a pas d’autres sujet plus graves à traiter et qu’il n’y a surtout pas quelques personnes qui se frottent déjà les mains sans rien dire en écoutant ces débats stériles.

Je ne suis pas la seule à essayer de faire une analogie entre ces deux faits d’actualité. Voici quelques mots d’Olivier Ertzscheid : “Pendant que j’écris cet article, quelque part dans le monde une femme est probablement en train de chasser le Pokémon en burkini sur une plage. Elle aussi, comme ses contempteurs, éprouve le besoin d’être laissée tranquille, elle non plus, ne comprend ni ne mesure la nuisance que l’on lui reproche, elle aussi vit une foule de situations comme autant de nuisances lui étant directement adressées. ”

L’article en entier c’est par ici http://rue89.nouvelobs.com/2016/08/19/quel-est-point-commun-entre-pokemon-go-burkini-264952

Un autre article intéressant à lire :

“Taxi Téhéran”

Montage-Photo_Taxi-teheran TAXI-THERERAN_1b

Mercredi soir j’ai profité dans un cinéma tout neuf de”Taxi Téhéran”. Un film qui change. Un envol vers l’Iran avec le réalisateur Jafar Panahi qui joue son propre rôle au volant d’un taxi.

La technique : le réalisateur acteur bouge la caméra installée au niveau du rétroviseur selon qu’il veut filmer le passager ou lui même, ou même la rue quand il sort du taxi( et alors là étrangement plus de bruit, juste nous derrière le tableau de bord regardant la scène). En réalité, comme nous explique Allo Ciné:”trois caméras dissimulées dans le taxi. N’ayant pas de place pour d’autres membres de l’équipe technique le réalisateur a dû, tout seul, gérer le cadre, le son, le jeu des acteurs et son propre jeu, tout en conduisant son taxi.”

Des personnages haut en couleur s’installent dans sa voiture et apportent un ton loufoque( les deux femmes âgées se baladant avec le bocal de leur poisson rouge par exemple) ou plus sérieux comme avec l’avocate.La situation de l’Iran est toujours en toile de fond. On le voit notamment avec le personnage de la nièce qui évoque les complexités pour faire un film. D’ailleurs Jafar Panahi a été condamné en 2010 et a donc l’interdiction de faire des films pendant 20 ans…interdiction qu’il brave.Cela lui réussit puisqu’il a reçu l’Ours d’or au Festival de Berlin 2015.

Pas de générique à la fin du film pour protéger l’identité de ses passagers.Des acteurs non professionnels, comme il l’a expliqué:” des connaissances ou les connaissances de connaissances. La petite Hana, l’avocate Nasrin Sotoudeh et le vendeur de DVD Omid jouent leur propre rôle dans la vie. L’étudiant cinéphile est mon neveu. L’institutrice, la femme d’un ami. Le voleur, l’ami d’un ami. Le blessé vient lui de province”. 

L’art dans un taxi…m’a fait penser au photographe David Bradford sur lequel j’ai écrit un article il y a quelque temps.

En tout cas allez voir “Taxi Téhéran”.Ce film, qu’on peut qualifier de “docu-fiction”, a d’ailleurs fait mieux que “Fast and Furious 7 “en France pour ses 4 premiers jours de sortie. Une moyenne de de 809 entrée par copie.Bon bien sûr loin du record de ce même film sur toute la planète! Un peu moins d’action, un peu plus de réflexion…

copyright:http://www.cinemasdiran.fr