Yesterday, Liverpool and The Beatles

 

yesterday-film-2019.jpeg

On ne peut pas passer à côté de ce film de l’été, avec  un bon côté « feel good » entraînant et divertissant, malgré une fin attendue. Ici on entre dans une autre dimension où les Beatles n’existent pas (tout comme Harry Potter etc etc.- pour ne pas tout dévoiler-).

Une autre dimension

C’est ce que découvre Jack le héros du film et c’est un point de départ très intéressant, d’autant plus qu’il s’agit des Beatles (et qu’entre Yesterday, In My Life, Back Into The USSR, Penny Lane, Eleanor Rigby, Hey Jude qui devient Hey Dude sur une idée d’Ed Sheeran etc. on en prend plein les oreilles et on se prend à fredonner ), de Liverpool (ah mon année d’Erasmus…), de Danny Boyle…J’ai beaucoup ri, et j’ai eu l’envie par curiosité de regarder les anecdotes de tournage. En fouillant sur le site de Allo Ciné j’ai pu voir que pour le tournage à Liverpool cela a été épique car l’équipe a du effacer numériquement toutes les références faites aux Beatles. Il a fallu aussi  créer des chansons pour le héros bien moins bonnes que celles des Beatles, qu’il chante au début.

Bref je vous incite à aller vous détendre devant Yesterday. Pas de prise de tête, un film peut-être un peu convenu mais avec une très bonne interprétation et qui vous donnera la pêche.

index

(crédit photo 1ière photo : Madmoizelle.com)
Publicités

Mamma Mia !

Envie d’exotisme, de chanter en toute discrétion les chansons entraînantes d’Abba tout en voyageant dans les îles grecques : rendez-vous avec Mamma Mia 2 ! Eh oui on en redemande ! Enfin je fais partie de ceux qui en redemandaient. J’ai lu quelques critiques comme quoi c’était assez mièvre, digne d’un film d’été. Je n’ai pas trouvé ça mièvre, les acteurs s’en sortant bien (à part Pierce Brosnan pour le chant, qui se débrouillait mieux dans le premier volet, et Andy Garcia qui nous fait du Shakespeare dans son rôle et est meilleur en chant en tout cas dans ce film) et arrivant même à nous faire venir un peu d’émotion au final. Manquait un peu de Meryl Streep, pas totalement absente.

Concernant les lieux de tournage : Grèce pour Mamma Mia avec des îles de rêve (http://www.parisfaitsoncinema.com/les-adresses/ailleurs/iles-skiathos-skopelos-mama-mia.html) et Croatie pour le 2 (https://www.parismatch.com/People/Que-le-tournage-de-Mamma-Mia-2-commence-1362518) avec des décors tout autant paradisiaques. On a envie dès le début de plonger avec eux, littéralement pour goûter à cette eau limpide et chanter avec la joyeuse troupe. L’île de Vis en Croatie a notamment servi de décor, tout comme la Tavern Jastozera (un peu de publicité ne nuit pas !).

Sur l’île de Skopelos l’église du mariage et de …(pour ne pas spoiler) de fin existe vraiment. Il s’agit de l’église de Agios Ioannis, avec une montée vertigineuse vers le sommet.

Mamma Mia 1

Et pour finir n’oublions pas que le film a aussi vu une scène se tourner à Bordeaux !

https://www.sudouest.fr/2018/05/11/-5046461-4583.php

J’ai passé une super soirée en mode Abba avec mon super ami mister C., et je vous recommande d’y aller ! Here we go again !

Copyright photo Tavern : WheninCroatia.com

Résistes…prouves que tu existes !

Bonne année ! Et en ce début d’année le mot d’ordre semble être : résistons ! Tristesse oui car France Gall nous a quittés, mais combats aussi. Combats de cette chanteuse ( pour l’Afrique- https://www.francetvinfo.fr/culture/mort-de-france-gall/france-gall-une-partie-de-sa-vie-dediee-a-l-afrique_2551557.html-,  ses combats contres les coups durs que lui a réservés la vie), combat de ces actrices réunies au Golden Globe cette année (à trois exceptions près a priori, justifiées par les réseaux sociaux). Pour cette cérémonie de récompense elles ont décidé de faire valoir par un dress-code en noir qu’elles protestaient contre les harcèlements faites aux actrices. Le rouge et le noir, le tapis classe ne cachant plus autant ce qui peut se cacher derrière ce monde de paillettes, et les défenses des droits mises en avant…Avec au milieu une image encore plus forte : celle d’Oprah Winfrey avec un discours empreint d’un ton de bataille, d’émotions, et d’une ouverture vers une éventuelle prochaine candidature à la Présidence…Décidémment oui résistez, résistons, et existons !

http://www.20minutes.fr/culture/2197627-20180108-golden-globes-2018-stars-noir-tapis-rouge-solidarite-meetoo-timesup