« Taxi Téhéran »

Montage-Photo_Taxi-teheran TAXI-THERERAN_1b

Mercredi soir j’ai profité dans un cinéma tout neuf de »Taxi Téhéran ». Un film qui change. Un envol vers l’Iran avec le réalisateur Jafar Panahi qui joue son propre rôle au volant d’un taxi.

La technique : le réalisateur acteur bouge la caméra installée au niveau du rétroviseur selon qu’il veut filmer le passager ou lui même, ou même la rue quand il sort du taxi( et alors là étrangement plus de bruit, juste nous derrière le tableau de bord regardant la scène). En réalité, comme nous explique Allo Ciné: »trois caméras dissimulées dans le taxi. N’ayant pas de place pour d’autres membres de l’équipe technique le réalisateur a dû, tout seul, gérer le cadre, le son, le jeu des acteurs et son propre jeu, tout en conduisant son taxi. »

Des personnages haut en couleur s’installent dans sa voiture et apportent un ton loufoque( les deux femmes âgées se baladant avec le bocal de leur poisson rouge par exemple) ou plus sérieux comme avec l’avocate.La situation de l’Iran est toujours en toile de fond. On le voit notamment avec le personnage de la nièce qui évoque les complexités pour faire un film. D’ailleurs Jafar Panahi a été condamné en 2010 et a donc l’interdiction de faire des films pendant 20 ans…interdiction qu’il brave.Cela lui réussit puisqu’il a reçu l’Ours d’or au Festival de Berlin 2015.

Pas de générique à la fin du film pour protéger l’identité de ses passagers.Des acteurs non professionnels, comme il l’a expliqué: » des connaissances ou les connaissances de connaissances. La petite Hana, l’avocate Nasrin Sotoudeh et le vendeur de DVD Omid jouent leur propre rôle dans la vie. L’étudiant cinéphile est mon neveu. L’institutrice, la femme d’un ami. Le voleur, l’ami d’un ami. Le blessé vient lui de province ». 

L’art dans un taxi…m’a fait penser au photographe David Bradford sur lequel j’ai écrit un article il y a quelque temps.

En tout cas allez voir « Taxi Téhéran ».Ce film, qu’on peut qualifier de « docu-fiction », a d’ailleurs fait mieux que « Fast and Furious 7 « en France pour ses 4 premiers jours de sortie. Une moyenne de de 809 entrée par copie.Bon bien sûr loin du record de ce même film sur toute la planète! Un peu moins d’action, un peu plus de réflexion…

copyright:http://www.cinemasdiran.fr

Des aventures en taxi

new-york-taxi taxi-vert-new-york Il peut arriver des tas de choses en taxi , qu’ils soient jaunes, verts, noirs  et voici la preuve:

David Bradford, est chauffeur depuis 1990 et dans son yellow cab il photographie New – York à différents moments de la journée, que ce soient les lieux, les habitants, les passagers de sa voiture.

La preuve en photos par ce lien: http://drivebyshootings.com/

44137

( © David Bradford , photo 44137)

40477b

( © David Bradford, photo 40477b)

Des rencontres souvent marquantes, comme il peut en arriver de temps en temps dans ce métier.

Un autre chauffeur  new-yorkais a raconté récemment avoir accompagné une vieille dame pour un « dernier voyage » lors d’une longue course à travers la ville et ses souvenirs, avant qu’elle lui indique le chemin vers la maison de convalescence où elle devait se rendre: http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/310812/la-vieille-dame-et-le-chauffeur-de-taxi

Plutôt émouvant…

Les taxis new-yorkais auront beau changer de couleur ( puisque depuis 2013 il existe aussi des taxis verts , ou Boro Taxis , plus écologiques car hybrides, tels ci-dessus) le mythe restera toujours. Et je dis mythe car sait-on vraiment pourquoi les yellow cabs sont jaunes? Rien n’est moins sûr, une légende urbaine parait-il…