Rédactionnel et reportages

En tant que rédactrice, j’ai rédigé et je rédige pour de nombreux supports, à la fois pour web et des magazines. J’ai beaucoup aimé rédiger pour BDM Maison. Je suis retombée sur d’anciens articles. J’ai pu mêler les reportages sur place avec un collègue photographe et le rédactionnel à suivre. J’ai ainsi pu découvrir des endroits que je ne connaissais pas et qui valaient le détour.

Voici en partage un exemple.

Bonne soirée à tous !

83fb2747741689.588378bec4369

Mais allô quoi ?

Une photo vue hier sur Facebook m’a donné envie d’écrire quelques lignes sur la technologie, l’usage intempestif des téléphones portables.

Être accroc à son portable !

Je commence en avouant que moi-même il y a des périodes où je scrute pas mal les réseaux sociaux via mon téléphone, me renfermant ainsi un peu dans mon monde…Cette photo vue sur le net nous ouvre, ou nous permet plutôt de réouvrir, les yeux sur le monde actuel. Ces enfants semblent-ils malheureux alors qu’ils jouent à faire semblant de se prendre en selfie ? Pas du tout, bien au contraire !

 

51136445_2091993707575486_7715180041637724160_n.jpg

(photo Epicalyptic)

Ecole, portable, école, portable

Connaissez-vous vous aussi la réalité du « je rentre je regarde mon portable et si j’y pense je travaille » ? Il est dur de faire lâcher leur portable aux jeunes actuellement. S’il pouvait être vissé dans leurs main…du coup on en oublie qu’il y a des jeux simples sans aucune technologie qui peuvent exister, et qu’il faut alimenter sa curiosité autrement que par ses mêmes technologies pour se donner le goût du travail. Mais finalement on est tous parfois happés par les écrans et même dans les lieux les plus saugrenus.

index.jpeg

Le but est de savoir faire la part des choses, dans le temps qu’on y accorde, les choses qu’on lit bien entendu aussi et surtout, pour ne pas oublier le « vrai monde » !

Grâce et désarroi…

image

Une photo reflétant le calme et les horizons lointains ce soir…Ça fait du bien un dimanche soir…Surtout après les actualités toujours aussi navrantes…Dans l’ordre, ou le désordre, comme on veut… les fils de Trump qui braconnent des leopards protégés, un nouvel attentat revendiqué par EL en Irak (47 morts), des lycéens qui continuent à se radicaliser, le problème des migrants toujours lourdement d’actualité, en Turquie le pouvoir qui confisque le premier journal d’opposition… Regardez les photos de Joshi Daniel, ça ne pourra que vous faire du bien ! http://joshidaniel.com
/joshidaniel.files.wordpress.com/2016/01/rowing-shikara-dal-lake.jpg#038;h=450?strip=all&quality=65&resize=408,306

Les « No-Go Zones », la suite en photos

Pour faire suite à l’article que j’ai posté sur les « No-Go Zones » , voici aujourd’hui un complément en photos, par l’oeil du photographe Emile Loreaux.

Qui me direz-vous? Eh bien un artiste qui aime montrer les travers de notre société contemporaine .Il aime par exemple porter un regard acide, lucide, mais non dénué de fantaisie, sur notre rapport avec la consommation, comme dans la série de photos de « Je suis une tomate » où l’on suit le parcours du fruit de l’espace de vente en France à celui de la production …en Espagne à Almeria

book.picturetank.com

book.picturetank.com 2

Emile Loreaux a voulu apporter son regard à la vision qui a été donnée récemment des « No-go Zones », en montrant comment notre interprétation peut être erronée. Il a lui aussi par exemple, comme beaucoup de parisiens ou de touristes, profité d’endroits très agréables et originaux pour une soupe, un café dans ces quartiers.

Les pancartes sont trompeuses: il faut profiter des ces endroits! Et comme dit M Loreaux ironiquement, il a plus souffert de l’omniprésence des pigeons que d’autre chose!

No-go-zones-Emile-Loreaux_1 No-go-zones-Emile-Loreaux_3 No-go-zones-Emile-Loreaux_7-620x414

http://phototrend.fr/2015/01/les-no-go-zones-vues-par-le-photographe-emile-loreaux/

http://emile.loreaux.book.picturetank.com/

crédit photos: Emile Loreaux