Jeunesse, femmes et engagement !

Knock down that house and let the sunshine in! But mind the souvenirs! And don’t sing if someone else is singing!

via « Films by Women: Four Movies to Watch from May (2019) » — A Constant Visual Feast

Je partage aujourd’hui cet article, non pas seulement pour parler de films, malgré que ce soit une passion dont j’ai souvent parlé sur ce blog, mais pour continuer à parler en général de ce qu’on peut ressentir en ce moment si on cherche à positiver au milieu de toutes les mauvaises nouvelles que l’on reçoit chaque jour.

Des personnes engagées

Le monde bouge, des gens se bougent, et parmi elles des femmes, des jeunes femmes. Direction tout d’abord la Suède. J’ai déjà parlé de Greta Thunberg, 16 ans, qui se bat contre le réchauffement climatique et l’a déjà montré au Parlement suédois, ou lors de manifestations (https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-jeune-activiste-greta-thunberg-en-larmes-devant-le-parlement-europeen-1154660.html). Maintenant nous avons de jeunes américaines du même age qui s’empoignent du thème des armes à feu aux USA, faisant écho au discours poignant d’Emma Gonzalez il y a peu.

Et en parallèle ce documentaire suivant quatre femmes pendant leur course au Congrès américain. Tout bouge, et tout peut changer. Positivons !

Shocking days

1er long-métrage de Ladj LY, Les Misérables était à l’origine un court-métrage nommé aux Césars en 2018. Le cinéaste a fait ses premières armes au cinéma dans le collectif Kourtrajmé qui a pour objectif de tourner des courts en banlieue. Originaire de la cité des Bosquets, à Clichy-Montfermeil, Ladj Ly y place l’intrigue de son […]

via Daily Cannes ! Ladj LY emballe la Croisette avec « Les Misérables », dans un thriller choc – Compétition Officielle — Madame fait son Cinéma – Le cinéma d’auteur et plus…

Aujourd’hui et hier deux chocs ! Le premier que je relaie, et je remercie l’article ci-dessus de Madame fait son Cinéma de si bien l’aborder, est le film choc présenté à Cannes des Misérables par Ladj LY. Un film qui fait couler de l’encre et qui reprend le nom du célèbre roman de Hugo pour l’actualiser. Bien, très bien pensé, pour nous faire réfléchir et évoluer, et un succès à venir au bout de ces quinze jours cannois il me semble…

L’autre choc est celui que j’ai ressenti comme beaucoup de monde en voyant que l’Alabama avait voté une loi interdisant l’avortement. Derrière se cache une volonté de nombreux états d’en arriver à la Cour Suprême en revenant sur ce droit qui date quand même de 1973 et qui est tellement logique, humain, pour les femmes. Car avec la loi passée en Alabama les femmes victimes de viols ne pourront plus avorter.

Un monde avance au milieu des paillettes, l’autre recule et nous laisse dans une incompréhension et un écoeurement total. C’était ces jours-ci, c’était deux chocs…

lalabama-criminalise-lavortement.jpg

Visuel : Le Club de Mediapart

Cartables pleins versus tablettes

 

Rentrée en sixième pour ma fille. Et redécouverte des sacs qui pèsent un âne mort, même si l’évolution depuis les années 80 ce sont les casiers dans lesquels les élèves peuvent poser le matin leurs affaires de l’après-midi et vice-versa. Mais ça ne change rien à la lourdeur du sac le matin et le soir et au fait qu’en France nous sommes encore en retard par rapport à d’autres pays concernant les cours et le nombre de cahiers et classeurs dans les sacs.

L’évolution des tablettes depuis 2016

J’ai trouvé cet article qui date d’il y a deux ans déjà : https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/college-des-tablettes-dans-le-cartable-pour-un-quart-des-5eme-a-la-rentree_36430

On peut y voir que le plan numérique d’un milliard d’euros annoncé par François Hollande prévoyait de doter  » 40% des classes de cinquième en équipements individuels mobiles cofinancés par les départements, pour atteindre 100% en trois ans. » Finalement 25 % seulement des classes ont pu en bénéficier. Si on regarde un peu plus le net on voit qu’on parle aussi des tablettes en 2018 dans divers départements (https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/tablettes-numeriques-au-college-coup-d-envoi-du-grand-deploiement) mais on est finalement en retard, encore et toujours, par rapport à d’autres pays.

Aux USA les tablettes sont déjà ringardes

Nous sommes donc loin derrière les USA et d’autres pays en ce qui concerne l’ère du numérique à l’école. En effet, aux USA les tablettes ont déjà été remplacées par des « Chromebook », « un système très léger, moins cher et plus commode pour créer des documents parce qu’il est doté d’un clavier, alors que les tablettes sont un outil de consultation » (http://www.leparisien.fr/informations/les-tablettes-deja-ringardes-dans-les-ecoles-americaines-18-11-2014-4299945.php). En Suède les maternelles sont déjà gagnées par le numérique (http://www.leparisien.fr/high-tech/suede-les-maternelles-gagnees-par-le-numerique-06-03-2014-3648855.php). Alors à quand une révolution plus rapide en France ?